LIVRES
Paru le 8 juin 2016
__________
Niki de Saint Phalle
Editions de l'Archipel - 2014
Née à Neuilly-sur-Seine en 1930, Niki de Saint Phalle grandit à New York où elle crée une œuvre ludique, aux couleurs explosives, la pièce la plus célèbre étant les Nanas, grosses filles multicolores, ridicules et joyeuses dans leur mutisme délibéré.

Compagne du sculpteur Jean Tinguely, elle réalise des sculptures monumentales de Jérusalem (Le Golem) à la Californie (un dragon de pierre de 10 mètres de haut), en passant par Paris, où elle crée avec Jean Tinguely la fontaine Stravinsky.

Surmontant les drames de sa vie par sa créativité, cette féministe engagée a participé aux combats de son siècle, notamment contre le sida. Elle meurt en 2002 à La Jolla, sa propriété de Californie.

Elle disait : « Je suis parvenue à apprivoiser mes monstres, à jongler avec eux. »






__________
Céline Dion : La femme aux deux visages - version Poche
Editions de l'Archipel - 2014
Depuis la naissance de ses jumeaux et son retour tant attendu sur les scènes internationales, aucun écrivain ne s'était penché sur le formidable destin de la grande star populaire qu'est devenue Céline Dion.
Quatorzième enfant d'une famille d'artistes de Charlemagne, au Canada, Céline n'a que 12 ans lorsque René Angélil la découvre. Elle tombe immédiatement amoureuse de cet homme de près de 30 ans son aîné.
Ainsi commence la fabuleuse histoire d'une idole, et avec elle, la naissance d'une passion amoureuse qui deviendra légendaire.

Mais quelle femme se cache derrière cette voix et ce talent exceptionnels ? Elisabeth Reynaud a décortiqué pour nous chaque interview de la star et nous entraîne dans l'intimité de la chanteuse, au coeur de sa vie de famille et de son couple.
Une vie aussi fascinante que son exceptionnelle carrière d'artiste.

À travers cette biographie unique et émouvante, Céline se dévoile, telle une amie, telle une soeur.






__________
Première parution en 2013
__________
Tsiganes, la liberté à tout prix
Editions Télémaque - 2013
Elisabeth Reynaud illustre avec ce livre, le 20e de sa production littéraire, sa passion pour les personnalités hors normes. Elle retrace à travers une épopée de mille ans, vécue par les Tsiganes, les grandeurs, les souffrances et les persécutions subies par ce peuple nomade, à travers le monde.

On retrouve dans son texte plein d'émotion, leurs chants, leurs plaintes, leurs cris de joie ou d'orgueil, leur mélancolie ou leur gaité inoxydable.

Surmontant les drames de sa vie par sa créativité, cette féministe engagée a participé aux combats de son siècle, notamment contre le sida. Elle meurt en 2002 à La Jolla, sa propriété de Californie.

Qu'on les nomme Gypsies, Gitans, Bohémiens, ou aujourd'hui, Roms, c'est toujours le peuple multicolore des Tsiganes, irréductible, inchangé, depuis des siècles. Hors du temps, hors des lois et des frontières, passionnés de liberté.

Ils sont quinze millions dans le monde et nous interpellent comme figures possibles de l'homme à venir, sur notre planète mondialisée.






__________
Amantes et mystiques
Editions du Rocher - 2012
Marie-Madeleine a-t-elle été la maîtresse du Christ ?

Et comme le disait Lacan, leurs extases sont-elles des orgasmes ?

Marie-Madeleine, Angèle de Foligno, Hadewijch d’Anvers, Marguerite Porète, Elisabeth de Hongrie, Melchthilde de Marbourg, Béatrice de Nazareth, pour n’en citer que quelques-unes, ont vécu un amour enflammé et nourrit d’une immense volupté.

Leurs cris d’amour nous sont parvenus. Leurs écrits sont un pur trésor qui foudroie. Toutes, elles furent soit méprisées, soit condamnées pour leurs excès. Les sarcasmes et l’incrédulité ont été leurs lots. Mais ces "amoureuses de l'Amour" entraînent le lecteur sur la voie vertigineuse de l'amour le plus profond.






__________
Les châteaux fabuleux de Louis II de Bavière
Editions Télémaque - 2012
Roi de légende, mécène et protecteur des arts qu'on déclara fou, Louis II de Bavière nous laisse pourtant un fabuleux héritage. En 1864, au coeur d'une Europe déchirée, il succède à son père sur le trône de Bavière à 18 ans. Sa beauté juvénile, sa prestance séduisent d'emblée son peuple.
Lui se voit Lohengrin, chevalier du cygne, Tristan ou Parsifal. Il s'exalte pour l'opéra et développe une passion immodérée pour Richard Wagner, son "Unique". Il cède à tous les caprices du compositeur et finance pour lui le théâtre de Bayreuth.

Âme sensible torturée par des amours interdites, Louis fait construire des palais de contes de fées comme autant d'écrins pour abriter ses rêves. Les châteaux de Neuschwanstein, de Linderhof et de Herrenchiemsee, qui engloutissent des sommes considérables, témoignent encore aujourd'hui d'une incroyable fièvre bâtisseuse.
À ces deux passions s'ajoutent celles que lui inspirent les jeunes hommes et sa cousine Sissi, impératrice d'Autriche. Elle sera son âme soeur et sa confidente jusqu'à sa mort tragique en 1886.

"Je veux demeurer pour moi et pour les autres une éternelle énigme", écrit-il.


__________
Louise de Lorraine : La reine blanche de Chenonceau
Editions Ramsay - 2010
À la mort de Catherine de Médicis, en 1589, Louise de Lorraine reste seule reine de France jusqu'en 1601. C'est sur elle que repose la royauté en déshérence.

Les guerres de Religion font rage et déchirent le pays du nord au sud. Louise de Lorraine, épouse d'Henri III, assassiné par le moine Clément, maintient courageusement le cap. Henri de Navarre, futur Henri IV, la traite avec respect, conscient qu'il ne reste qu'elle pour le légitimer face à la Ligue catholique, outrée du meurtre du duc de Guise.

Louise, de caractère fier, honnête, et pourtant sans descendance, se bat avec la papauté pour la mémoire de son époux. Sa beauté, sa droiture en imposent. Les historiens ont oublié la reine blanche de Chenonceau.


__________
Le Roman de Sissi
Editions du Rocher - 2010
Qui s’attend à trouver, derrière la figure rose bonbon de Sissi impératrice, une femme moderne ? Une esthète férue de poésie, une grande cavalière soucieuse de sa silhouette, une rebelle fascinée par les révolutions ?

Elle aimait la Hongrie dont elle fut sacrée reine, et haïssait la Cour de Vienne dont elle fuyait les fastes aux quatre coins de l’Europe.

Elisabeth Reynaud révèle la véritable dimension d’Elisabeth d’Autriche, qui ne craignit pas d’offrir à son époux, l’empereur François-Joseph, une maîtresse, et perdit son fils Rodolphe, suicidé à l’âge de 31 ans.

À travers les journaux intimes de ses dames d’honneur, de sa nièce, la comtesse Larisch von Wittelsbach, de son répétiteur grec et de sa fille Valérie, ressort le portrait d’une Sissi méconnue, d’une grâce, d’une fragilité et d’une force peu communes, sans oublier un humour ravageur.

La récente publication de ses écrits permet de vibrer à l’unisson d’une âme exigeante et tourmentée, qui écrivit des pages étincelantes sur la folie, la cause des peuples et l’amour, le plus fascinant étant celui qu’elle partagea avec son cousin, le roi Louis II de Bavière.


__________
Le Petit Trianon et Marie-Antoinette
Editions Télémaque - 2010
Pendant quinze années, de 1774 à la Révolution, Marie-Antoinette est la souveraine absolue d’un royaume parallèle : le Petit Trianon.
Avec l’approbation fascinée de Louis XVI, entourée d’une cour aux usages capricieux et changeants, elle va façonner l’ancienne propriété de Madame de Pompadour à l’image d’un rêve qui sans cesse lui échappe. Elle s’attirera ainsi la haine implacable de courtisans éconduits et d’un peuple outragé.

Depuis la scène de son théâtre, sa laiterie de marbres blancs, sa volière, son château et son village normand, Marie-Antoinette règne lointaine et incomprise sur un monde irréel de jeux et de spectacles à la mode, aux décors stupéfiants.
Tables et miroirs escamotables, cheminées en marbre bleu d’Alep, passementeries de soie et tapisseries de taffetas, milliers de pots de tubéreuses enterrés, somptueuses fêtes nocturnes, grottes et belvédères illuminés comme en plein jour par des brasiers flamboyants, escarpolettes, jardins fruitiers, pavillon des confitures…
Un inventaire féerique et inouï dressé avec un exceptionnel luxe de détails par Elisabeth Reynaud.

« La Reine a imaginé une parure de tête qui porte sa coiffure à des hauteurs prodigieuses. Certaines, pour l’imiter, arborent des prairies émaillées de fleurs, des ruisseaux argentins, des forêts ou jardins à l’anglaise… »
S’appuyant sur les lettres de Mercy, ambassadeur et espion de Marie-Thérèse d’Autriche à la cour de France, les Mémoires de Madame Campan, première femme de chambre de la reine ou le journal de Louis XVI, Elisabeth Reynaud dévoile les coulisses inédites de l’aventure folle du Petit Trianon traversé en tous sens par les intrigues amoureuses.
__________
Chenonceau, le château des plaisirs
Editions Télémaque - 2009

Lorsqu’Henri II meurt au cours d’un tournoi, l’œil transpercé d’une lance, Catherine de Médicis, son épouse jalouse, triomphe enfin. Elle bannit de la Cour Diane de Poitiers, sa rivale, et lui arrache de haute lutte l’objet de toutes ses convoitises : les joyaux de la Couronne et le château de Chenonceau. Domaine royal qui fut d’abord offert par le roi à sa favorite.
Catherine, au cœur des guerres de Religions qui déchirent la France, se lance alors dans de grands travaux qu’elle confie aux artistes de la Renaissance italienne. Elle donne à Chenonceau des fêtes somptueuses et libertines pour le plaisir de ses trois fils rois, tour à tour: François II, Charles IX et Henri III. Ils aiment à s’y délasser et à chasser le cerf dans les forêts alentours. Les trois cents jeunes beautés qui forment « l’escadron volant » de la Florentine sont un vivier gourmand où les princes ne manquent pas de s’approvisionner…
Chenonceau, au cours des siècles, n’ayant appartenu qu’à des femmes, reste à jamais marqué d’une empreinte féminine. Il sera toujours épargné des guerres et des épisodes sanglants de l’Histoire. Il demeure aujourd’hui « Le Château des dames » préservé comme un lieu enchanté au cœur de la douceur tourangelle.
Ronsard, Du Bellay et tant d’autres ont chanté ses ombrages délicieux sur les bords du Cher et la vie de plaisirs qu’on y menait.

Poursuivant ma quête des grands personnages féminins, je me suis attachée à ces deux femmes incroyables qui ont aimé le même homme, le roi de France, Henri II, et se sont disputées le même domaine de rêve, Chenonceau.
N’y avait-il pas entre elles comme une étrange « fraternité » du fait de ce double lien d’amour fou ? Diane, d’une beauté fascinante, avait 19 ans de plus que sa rivale, mais ne dit-on pas que c’est elle qui apprit à sa cadette certains secrets d’alcôve qui faisaient défaut à la jeune italienne ? La favorite tenta même de s’occuper de l’éducation des princes royaux. La reine ayant eu dix enfants, dont sept moururent jeunes, on peut l’imaginer. Diane et Catherine sont deux figures de femmes d’une intelligence et d’une puissance étonnantes. Elles ont aimé et gouverné avec fureur, côtoyé la mort, la guerre et les intrigues de Cour. Usé du poison, des filtres et du luxe comme jamais. Follement libres.
__________
Meurtres au couvent
Editions Ramsay - 2008
Au XIIIe siècle, dans un couvent de Bénédictines perdu à la frontière italienne, une nonne est étranglée, une servante empoisonnée. Qui a tué ? Le vieux jardinier, colosse énigmatique, qui travaille le soir à restaurer la chapelle près de la source ? Le nain Gaspard qui hante les bois ? Le visiteur provincial, sombre, puissant, inquiétant, adepte des messes noires où il se livre à la fornication ? La mère Loisne, magicienne et sorcière ?. Un vent de folie passe sur le couvent. Les novices dansent avec les démons des sabbats voluptueux. La jeune abbesse, sœur du duc de Savoie, belle et mystérieuse, muette de naissance, reste souveraine. Son frère, dont la jeune Agnès est amoureuse, mène l'enquête. Trouvera-t-il l'assassin ? L'Inquisition fait des ravages, les bûchers flambent aux portes des villages. La Mort rôde. On retrouve la violence et le charme envoûtant du Moyen Âge dans ce thriller haletant, écrit sans temps mort.
__________
Madame Elisabeth, soeur de Louis XVI
Editions Ramsay - 2007
Belle et insolente, petite-fille de Louis XV et sœur de trois rois de France, Louis XVI, Louis XVIII et Charles X, Madame Elisabeth se tient au tout premier plan d'un des épisodes les plus sanglants de l'Histoire de France : la Révolution de 1789. Amie intime de Marie-Antoinette, qu'elle soutiendra jusqu'à la fin, avec la gaieté de cœur des âmes les plus hautes, elle se montre intrépide et loyale dans la tourmente. Adorée de ses amies " Bombe " et " Rage ", écuyère émérite, passionnée de billard, de jardins et de politique, elle aime plus que tout les enfants, les chevaux et ses frères. Des ors de Versailles à la fuite à Varennes, elle n'a cessé d'être là, en toute lucidité, liée à jamais au roi et à la reine. Ayant refusé de s'enfuir à l'étranger, comme l'a fait une partie de la noblesse, elle est emprisonnée avec Marie-Antoinette. A la mort des souverains sur l'échafaud, on la retrouve dans le donjon du Temple, avec ses neveux : le petit Dauphin, Louis XVII, et sa sœur, Madame Royale, restés orphelins. Elle résiste à toutes les brimades jusqu'à ce que la guillotine s'abatte sur sa tête innocente, tel un lys foudroyé. Elle venait d'avoir trente ans. Sur un rythme haletant, l'auteur dresse un portrait passionnant et fourmillant de détails de cette héroïne restée inexplicablement oubliée.
__________
Elisabeth de Hongrie, princesse des pauvres
Presses de la Renaissance - 2005
Allemagne. XIIIe siècle. Elisabeth, fille du roi de Hongrie, est fiancée à Louis, duc de Thuringe et cousin de l'empereur Frédéric II. Elle a quatre ans, lui onze. Nouveaux Tristan et Iseult, ils s'aiment d'un amour fou. 1227. Elisabeth n'a pas encore vingt ans et déjà trois enfants de Louis. Cette même année, le pape Grégoire IX appelle à la sixième croisade. Louis, fidèle vassal de Frédéric II, part pour la Terre sainte où il meurt de la peste. En butte à la haine de ses beaux-frères, Elisabeth est chassée du château de la Wartburg. Fascinée par la figure de François d'Assise, elle se jette alors à corps perdu dans la lutte contre la pauvreté, la famine et les épidémies qui ravagent le pays, y engloutissant sa fortune. Grégoire IX, séduit par cette jeune femme hors normes, lui attribue comme directeur spirituel Conrad de Marburg, qui s'avère intransigeant et cruel. Indomptable et fière, Élisabeth avance dès lors sur son chemin de souffrance jusqu'à sa mort, lumineuse, à vingt-quatre ans. Elle sera canonisée le 26 mai 1235. La fascinante biographie d'une sainte passionnée, inspiratrice de nombreux artistes, dont Richard Wagner, qui en fit l'héroïne de son Tannhaüser.
__________
La Valse des imposteurs
Editions du Rocher - 2003
On dit " le philosophe est un sage ". Rien de plus faux. Le vrai philosophe est un fou. Un kamikaze. Il se doit de dire ce qu'on lui enjoint de taire. De faire jouir les esprits que la pensée unique dessèche. Dans La Valse des imposteurs, un vent de liberté souffle sur ces territoires occupés que sont les grands sujets qui agitent notre époque : la guerre des sexes, la pornographie, l'école, l'éducation, le clonage, etc. N'apprenons plus chaque jour dans les médias ce que nous devons penser ! Arrière les terroristes ! On ne peut réfléchir que seul ! Tel que le monde nous laisse ! Personne ne peut s'arroger le droit de soumettre notre liberté à son profit ! Personne.
__________
Le Sang de l'Écriture
Editions du Rocher - 2002
Comment l'âme humaine se coule-t-elle dans l'encre d'un stylo pour en imprimer noir sur blanc les mouvements les plus intimes ? Pour le savoir, il fallait pénétrer dans l'antre de l'écriture. Trente-deux écrivains, à qui l'auteur a proposé un questionnaire, ont entrouvert les portes de l'atelier des merveilles.

De Francis Ponge, André Pieyre de Mandiargues, Vladimir Jankélévitch et Roland Barthes, à Gabriel Matzneff, Maurice G. Dantec, Marc-Édouard Nabe, Philippe Sollers, Michel Tournier, Françoise Sagan et Jean d'Ormesson, voici trente-deux portraits d'écriture où se disent à la fois la vérité, les pudeurs, le génie, les blessures. Réponses apportées aux mêmes questions posées à chacun, composant un album émouvant et riche où s'inscrit le visage des êtres d'exception que sont les grands "écrituriers".
__________
Le Chevalier de lumière
Editions du Rocher - 2001
Saladin, le sultan d'Egypte, a repris aux croisés la ville de Jérusalem. La chrétienté est effondrée. Alors, en cette année 1212, se dresse une armée de dix mille enfants fous. A la suite d'Etienne, le jeune chef illuminé, ils ont fait le rêve insensé de reconquérir à mains nues la ville de Dieu. Parmi eux, Alix et Gauthier, la soeur et le frère, se sont juré de rapporter le corps de leur défunt ami Amaury en Terre Sainte. Alix, âgée de dix-sept ans, foudroyée par la mort d'Amaury qu'elle aime depuis l'enfance, ne se séparera plus jamais de lui. Il est son guide. Il la visite et la soutient. Leur amour est indestructible. L'épopée sanglante et hallucinée des enfants va la mener jusqu'à Chypre, l'île enchantée d'Aphrodite, où l'attend son destin de reine.
__________
Jean de la Croix, fou de Dieu
Editions Grasset - 1999
Dans l'Espagne du Siècle d'or, bruissante de fureur guerrière et religieuse, le roi Philippe II, " plus catholique que le pape ", terrorise l'âme de son peuple : juifs, maures, protestants, nouveaux chrétiens, sont la proie de l'Inquisition. Les bûchers flambent aux quatre coins de l'Espagne. Mais une voix inconnue, ardente, s'élève, celle de Jean de la Croix qui entonne le chant de la mystique amoureuse... Jean de la Croix, fou de Dieu raconte le destin de cet homme seul qui, tout jeune, se voue aux études, soigne les " pustuleux " et suit les Exercices d'Ignace de Loyola. Objet de la colère des puissants qui cherchent à le faire disparaître, il parcourt l'Espagne inlassablement, exorcise les possédés et écrit, du fond de son cachot de Tolède, les vers magnifiques de La nuit obsure et du Cantique spirituel. Avec la grande Thérèse d'Avila, il réforme la branche masculine du Carmel.
__________
Thérèse d'Avila ou Le Divin Plaisir
Editions Fayard - 1997
1515. Les bûchers flambent aux quatre coins de l'Espagne.

L'Inquisition est aux portes des villages et des couvents. Le Siècle d'or frémit d'un long frisson religieux. Philippe II pourchasse l'hérétique - juif ou Maure - avec passion. Les galions reviennent du Nouveau Monde chargés d'or et de perles.

Telle une fleur majestueuse, Thérèse d'Avila, la grande Réformatrice du Carmel aux ascendances juives, se dresse au milieu de cette fureur mystique et guerrière. Dieu la visite. Elle est la proie d'un amour éblouissant. L'ange au dard de feu pénètre l'amoureuse enivrée. Les mots lui manquent pour exprimer le prodige. Elle ne sait qu'une chose : la jouissance divine est un diamant, en ce diamant Dieu se cache.

Elisabeth Reynaud nous restitue l'intimité de cette femme magnifique, intrépide et sage comme le sont les conquérants, voluptueuse, tendre et dure à la fois, dont la vie fut une épopée de feu, du palais des princes de Castille jusqu'aux dix-huit carmels qu'elle érige dans les dix dernières années de sa vie.
__________
Thérèse d'Avila (illustré par Marc Rénier)
Editions Mame - 1994
Chacun de ceux qui ont connu Thérèse au plus intime, parlent d’elle : son frère Rodrigo, sa nourrice, son amie Juana, la servante Isabella, ou encore Jean de la Croix et Anne de Saint-Barthélémy. Et même le Christ. Une femme immense, racontée aux jeunes, dans tout son éclat.
__________
ADA
Revue consacrée aux femmes
2006

Une revue où l'on parle autant des femmes d'autrefois, comme la reine pharaon Hatshepsout, que des navigatrices comme Helen MacArthur, des cinéastes telle Sofia Coppola etc.

Une revue non féministe, mais féminine, où l'on retrouve les femmes dissidentes qui offrent leur vie pour la paix du monde : Anna Politkovskaia, Aung San Suu Kyi ou Ingrid Bettancour.

Une revue où l'on découvre, dans chaque n°, un cahier sur un pays à travers ses femmes d'hier et d'aujourd'hui. N°1 : l'Egypte. N°2 : Israël. N°3 : le Japon.

Une revue traduite en anglais, comme il n'en existe pas au monde.

Une revue qui n'a toujours pas de diffuseur et qui en cherche un.

Une revue qui n'apprend aux femmes à maigrir, à s'acheter des vêtements trop chers pour elles ou à garder les amants qu'elles n'ont jamais eus, mais simplement à retrouver les plus géniales d'entre elles. Qui leur parle de ce qu'elles sont, envers et contre tou(s)t.

Une revue qui accueille dans chaque n° la parole d'un homme remarquable, au cours d'un long entretien sur les femmes. Ou sur tout autre sujet.

Une revue à 10€ que l'on garde et que l'on peut relier pour avoir, à terme, une véritable généalogie du monde au féminin, comme on n'en a jamais fait.

A bientôt, la suite...

 

__________

Voici les ouvrages que j’ai publiés en tant qu’éditeur sous l’enseigne RAMSAY en 2008 et 2009 :

La Dame de ses pensées de Cécilia Dutter, roman d’amour épistolaire entre un homme mûr et une femme d’esprit très moderne. Douleur et plaisir. Fin inattendue. Style délicieusement gourmand. Premier numéro de la collection « Papillons de nuit » que j’ai créée cette année.

La Prophétie de la rivière de Olympia Alberti, longue incantation d’amour de Dieu d’une ancienne esclave noire ayant subi tous les outrages, en Virginie, au XIXe siècle. Olympia Alberti poète et mystique.

Les Pendus de Emilie de Turckheim, le roman de Gaston, clochard céleste, ivre de vin et d’amour. Papa poule d’un Julien en fuite et soupirant fou de Mariette. La misère en goguette, d’une voix rageuse et amoureuse. Avec des mots tombés du ciel.

Légendes du Tibet de Natacha R. Kimberly, où circule, à l’état brut, l’âme tibétaine que d’autres ont voulu assassiner. 1 € reversé pour chaque exemplaire vendu, à l’association « Aide Médicale au Toit du Monde », qui envoie gratuitement des médecins pour soigner les Tibétains sans ressources.

Le Pays des chevaux célestes (tome 1) de Chris Jensen, dans la Chine ancienne, Zhang Qian parti en quête du royaume de Xiwangmu où résident les immortels, est capturé par les nomades des steppes, tombe amoureux d’une jeune beauté et devient le disciple d’un dangereux chamane. Erudition étourdissante pour une épopée de l’empire des Han.

La scandaleuse histoire de Penny Parker-Jones de Stéphanie des Horts, dans le Londres des années 60 une call girl ravissante fait tourner les têtes des membres du gouvernement. Style enjoué et piquant pour un premier roman.

Norman Mailer, un prophète américain de Gwendolyn Simpson Chabrier. Auteur mythique de l’Amérique d’aujourd’hui, Mailer l’Imprécateur invective les femmes, le racisme, la judéité, la sexualité, les gouvernants de son pays d’adoption, enfin, tout ce qu’il aime avec passion mettre en question!

Parlez-moi d'amours de Jean Cléder et Mathilde Nobilet. De Michael Lonsdale à Benoît Jacquot, de 10 ans à 96 ans, anonymes ou célèbres, ils sont vingt à avoir répondu aux mêmes quatorze questions sur leurs histoires d'amour. Un ouvrage multicolore à savourer sans modération.

Le Pays des chevaux célestes (tome 2) de Chris Jensen. Zhang Qian poursuit sa conquête des peuples nomades dans la Chine ancienne. Il découvre des peuplades fabuleuses, le grand amour, et une race de chevaux inconnus d'une beauté rare.

Paris-Berlin : le grand écart de Christiane Germain. Une petite fille, entre sa mère française, danseuse acrobatique, et son père allemand, pendant la guerre de quarante, survit aux évènements très durs au gré de la fantaisie irréductible de sa mère. Un aperçu émouvant du lien franco-allemand.

Mon enfant du Mexique de Carole Weissweiller. L'itinéraire plein de fous-rire et de larmes d'une adoption réussie au Mexique, par celle qui écrivit "Je l'appelais Monsieur Cocteau". Carole, fille de la grande Francine Weissweiller, qui reçut Cocteau dans sa villa de Santo Sospir, vit aujourd'hui le grand amour avec son fils Arthur.

Revenir en haut de la page